Clinique Générale - Beaulieu

tél. +41 22 839 55 00

Clinique des Grangettes

tél. +41 22 305 03 33

Examens du coeur

SPECT/CT de perfusion cardiaque

Préparation
Tenue
Veuillez-vous munir d’une tenue adaptée à l’effort pour la 1ère partie de l’examen (chaussures de sport, vêtements amples, short ou survêtement).
Alimentation
La veille au soir : Repas léger en évitant les matières grasses.
Le jour de l’examen : Veillez, à ne pas consommer de café, thé, colas, chocolat et banane ou de matières grasses (beurre, laitage et fromage). Vous pouvez prendre un petit déjeuner léger avec p.ex. un jus de fruit ou tisane avec 1-2 tranches de pain et de la confiture.
Médicaments
Votre cardiologue peut vous demander d’interrompre une partie de votre traitement pour cet examen. Veuillez suivre ses recommandations. Prenez le reste de votre traitement comme d’habitude, sans interruption.
Allergies
Si vous êtes traités pour un asthme allergique veuillez nous aviser.

Déroulement
L’examen se passe en principe en 2 séances. Elles peuvent être effectuées sur une journée ou sur deux jours. Dans certaines circonstances on peut ne réaliser que la 1ère séance.

1ère séance
Imagerie de perfusion de votre cœur à l’effort (épreuve de stress, injection, attente et imagerie : durée totale 1h). Pendant l’examen sous caméra veuillez rester immobile.
2ème séance
Imagerie de la perfusion de votre cœur au repos (Injection, attente et imagerie : durée totale 1h). Pendant l’examen sous caméra veuillez rester immobile.

Entre les deux séances (3h) en cas d’examen sur 1 jour ou (24h) en cas d’examen sur 2 jours, vous pouvez reprendre votre traitement pour le cœur.

Indications cliniques principales

  • Recherche d’ischémie myocardique (maladie coronarienne)

Principe
L’imagerie de perfusion du myocarde se base sur la captation d’un radiopharmaceutique par les cellules musculaires du cœur, proportionnellement à la perfusion coronaire. La différence de captation du muscle cardiaque, à l’effort, qui augmente sa demande en oxygène et donc sa perfusion par vasodilatation réflexe des vaisseaux coronaires, et au repos, permet de démasquer les territoires en manque d’oxygène (ischémiques), révélant ainsi la maladie coronarienne. En effet en cas de rétrécissement par une plaque calcifiée (athérome), le vaisseau coronaire ne peut se dilater à l’effort, et la perfusion diminuée de sa région de suppléance, est visualisée sous forme d’une activité réduite sur la scintigraphie à l’effort.

Ischémie de l'artère interventriculaire antérieure avec des troubles de la contractilité de la paroi antérieure et une diminution de la fraction d'éjection à l’effort.